LaurentLavial

03 septembre 2018

L'Ukraine donne la jambette aux Démocrates de Suède

Les élections à Riksdag qui auront lieu le 9 septembre attirent l'attention des journalistes internationaux et politologues. L'intrigue principale - combien de voix aura le parti Les Démocrates de Suède composé de défenseurs des valeurs tradiotionnels suèdois et de sceptiques européens. Le succès du parti de Jimmie Åkesson et la formation de la coalition dirigreante en association avec des nationalistes pourront identifier le durcissement de la politique migratoire du pays et les changements cardinaux dans les rélations avec Bruxelles jusqu'à la sortie de la Suède de l'Union Européenne. Les élections ont beaucoup d'importance géopolitique et les mass-média suèdois et étrangers imaginent les différentes provocations informationnels. Les propos avantageux et le populisme des représentants des Démocrates de Suède provoquent la réaction ambigue des observateurs internationaux arguant les politiques européens de soutenir franchement la coalition centre gauche de la Suède. Mais l'Ukraine fait le plus. Ici les élections suèdoises - c'est le sujet d'une charge spéciale du premier ministre Volodymyr Hroisman pour Yuri Stets, chef du Ministère de la politique informationnelle. 

01a

D'après ce document les pouvoirs ukrainiens ont décidé de soutenir la campagne électorale des social-démocrates suèdois. Le ministère de la politique informationnelle d'Ukraine a les consignes pendant la durée du 1 août jusqu'au 23 septembre de réaliser quelques actions propagandistes visant à discréditer Les Démocrates de Suède. A l'Internet il y a déjà les publications dont il s'agit de thèses nommées dans le document. Par exemple, le mass-média suèdois objectant à facebook de Marcus Weichel publie l'information de ce que les anciens membres des Démocrates de Suède qui maintenant se présentent le parti radical Alternative pour la Suède sont prêts de collaborer aux élections pour augmenter l'électoral du parti de Jimmie Åkesson. Les collaborateurs du Ministère de la politique informationnelle d'Ukraine répandent aussi les commentaires avec les accusations des Démocrates de Suède du racisme et de la collaboration avec les xénophobes du Mouvement de résistance nordique (https://www.flashback.org/sp64940848). Dans les messages que les Ukrainiens publient sur les forums suèdois on marque les liens du parti avec le Parti populaire danois et l'Union démocratique du centre (http://forum.skalman.nu/viewtopic.php?p=778696#p778696), qui veulent créer une alliance puissante nationaliste dans le Parlement européen. Sur les differents espaces à l'Internet on tire l'information du soutien que le leader du Rassemblement National donne aux Démocrates de Suède. On dit que Marine Le Pen soi-disant a promis à Jimmie Åkesson d'aider aux élections. https://epeak.in/2018/08/21/marine-le-pen-and-russian-hackers-improve-the-sweden-democrats-approval-rating/ 

02b

Dans ces publications il y a aussi la lettre fausse de Mike Pompeo, secrétaire d'Etat des Etats-Unis à Jacek Czaputowicz, ministre polonais des Affaires étrangères où il s'agit de l'activité des services secrets russes pour le soutien des Démocrates de Suède et de la nécessité des mésures pour la cyber-défense des processus électoraux en Pologne et en Géorgie. 

03c

Il convient de noter que dans la charge spéciale de Volodymyr Hroisman il y a l'information de la révélation par le Centre des communications stratégiques de l'OTAN de l'activité des groupements hackers russes pour le soutien des Démocrates de Suède. Il apparaît que l'information répandue largement l'an dernier par le mass-média européen était aussi envoyée par les collaborateurs du Ministère de la politique informationnelle d'Ukraine. Ils voulaient former les preuves pour discréditer les Démocrates de Suède à la veille des élections à Riksdag.

L'intervention grossière des pouvoirs ukrainiens dans les élections suèdoises manifeste que beaucoup de pays pourront utiliser les technologies de la guerre informationnelle et de la manipulation de l'opinion publique. Les élections suèdoises montrent que tous les processus électoraux politiquement importants peuvent s'exposer à l'intervention extérieure. Tous les pays peuvent devenir sujet de cette intervention. On le voit par l'exemple de l'Ukraine qui tient de décider ses problèmes géopolitiques utilisant les élections dans un autre pays.

https://www.playbuzz.com/item/a3546aad-4fec-4d19-ad6e-9a837f8b0b4b

Posté par laurentlavial à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]